Le Sandre

Sandre, Perche-brochet
Présent toute l’année sur le bassin de Saulx

Nom scientifique :

Habitat : Il habite les eaux calmes et profondes des lacs, des étangs, des canaux et des rivières (zones à faible courant), plutôt chaudes et avec de bonnes conditions d'oxygénation. Il peut fréquenter les eaux saumâtres. Il évite les endroits envahis par la végétation et préfère fréquenter les eaux libres. Il privilégie les eaux troubles où il n'est pas en compétition avec le brochet et où il peut chasser sans être vu.

Comportement : Le sandre possède une vision très sensible. Il est doué pour voir en demi-obscurité. Il est donc adapté pour chasser par faible luminosité : à la tombée du jour et au début de la nuit, à l’aube, ou encore dans les eaux plus sombres des profondeurs. L’oeil du sandre est bien particulier et explique sa façon de chasser. En arrière de la rétine, qui est la couche sensible à la lumière, le fond de son œil est tapissé d’une membrane réfléchissante. D’où une meilleure captation des rayons lumineux. Ce système se retrouve d’ailleurs chez des requins ou chez des animaux nocturnes comme le chat, des rapaces nocturnes etc.

Alimentation : Dès qu'il atteint la taille de 7 à 8 cm (vers 4 mois), le sandre se nourrit principalement de poisson. Son gosier étroit l'empêche d'avaler une proie qui dépasse le huitième de son propre poids. Ses prises préférées sont donc les goujons, les ablettes et les jeunes gardons. Les écrevisses sont également au menu. C'est un chasseur qui chasse à vue lorsque la luminosité est faible car son œil est très bien adapté aux eaux troubles ou à faible luminosité. La rétine est munie d'un tapis, le tapetum lucidum, qui réfléchit la lumière. Sa nage très rapide lui permet de chasser à l'affût et en poursuite. Il pratique aussi le cannibalisme. Il se nourrit moins en hiver et pas du tout pendant la période du frai.

Reproduction / Nidification : Le frai a lieu entre avril et août, à une température autour de 10 à 14 °C, sur un substrat de gravier (un fond dur), à une profondeur de 1 à 3 m mais qui peut atteindre 17 m en lac. Idéalement sur un fond pourvu de grandes racines. Avant le frai le mâle prépare un nid circulaire : il fait le ménage en débarrassant le substrat de toute trace de vase. La ponte s'effectue de nuit. La femelle dépose les œufs par paquet à même le fond et le mâle les féconde immédiatement. Les œufs adhèrent au substrat. Après le frai, le mâle protège la ponte : il chasse les intrus, aère et nettoie les œufs. Jaune pâle, ils mesurent de 1 à 1,5 mm. La fécondité est élevée avec près de 200 000 œufs/kg de femelle. Il y a une certaine mortalité des femelles après le frai. Une semaine environ après la ponte, les œufs éclosent. La croissance est rapide et à l'âge d'un an, la taille se situe entre 15 et 18 cm. La maturité sexuelle est atteinte entre 2 et 4 ans à une taille supérieure à 35 cm chez le mâle, et entre 3 et 5 ans à une taille supérieure à 40 cm chez la femelle.