Gardon

Gardon, Gardon blanc, Vengeron
Présent toute l’année sur le bassin de Saulx

Nom scientifique : Rutilus rutilus

Habitat : Dans les lacs et les cours d'eau à courant lent où il se trouve en bancs dans la végétation. Il supporte une eau de mauvaise qualité voire même polluée. Il est peu sensible aux variations de température et de salinité, c'est pourquoi on le retrouve parfois en estuaire. Il a toutefois une préférence pour les eaux lentes des rivières et fleuves de plaines, et les lacs riches en nutriments.

Comportement : Le gardon est un des poissons les plus communs et les plus répandus dans les lacs et les cours d'eau à courant lent. Il vit en bancs d'individus ayant approximativement la même taille. Ces bancs peuvent être composés de centaines de gardons. À l'âge adulte, les plus beaux atteignent 200 g à 10-13 ans. Les gardons jouent un rôle important en convertissant des aliments animaux et végétaux du fond en nourriture pour de nombreux poissons de valeur car ils sont des proies pour les brochets, les perches, les sandres et les anguilles. Ils sont en compétition directe avec le rotengle, le chevaine, le hotu et la perche.

Alimentation : Omnivore, le gardon se nourrit d'insectes, de crustacés, de mollusques et de végétaux. Les adultes préfèrent se nourrir de végétaux. Il est plutôt actif de jour. En hiver, il réduit son alimentation.

Reproduction / Nidification : Le frai a lieu au printemps (d'avril à juin) quand l'eau atteint 10 °C. Les mâles affichent une éruption de petits tubercules de frai gris-blanc sur la tête et le dos. Les femelles aussi mais de manière moins développée. Les gros mâles forment des bancs où les femelles entrent. Leurs œufs sont fécondés par des mâles suivant la femelle. Il y a une certaine frénésie et les poissons sautent souvent hors de l'eau. Les œufs collants (350 000 œufs/kg de la femelle) sont pondus en une fois dans la végétation ou sur des pierres. Jaune pâle, ils mesurent entre 1,1 et 1,5 mm de diamètre. Ils éclosent au bout de 4 à 10 jours. Les larves ont une vésicule vitelline et restent attachées passivement aux plantes ou au fond pendant 2 à 5 jours. Ensuite, elles se nourrissent de plancton animal, près du rivage. La maturité sexuelle est atteinte après 2-3 ans pour les mâles et 3-4 ans pour les femelles. L'espérance de vie est d'une dizaine d'années (maximum 14 ans).