Broyeur de la station de Dampierre
Centre de contrôle de la step de Dampierre
Extérieur step de Dampierre
Step de Boulay-les-Troux
La STEP de Gometz-la-ville
Travaux en cours à la step de Gometz-la-ville
Machine step de Cernay-la-ville
Bassin de la step de Cernay-la-ville

Station d'épuration,
la pierre angulaire du système d'assainissement

La station d'épuration est un élément capital d'un système d'assainissement. Le SIAHVY gère 4 stations d'épurations, dont deux qui bénéficient de procédés particulièrement innovant, et investit sans cesse dans leur entretien et leur réhabilitation.

Boullay-lès-Troux
Optimisation de la filière boues

DÉBUT DES TRAVAUX : septembre 2017
ENTREPRISE : OTV
MONTANT DES TRAVAUX : 259 300 € HT

Pour une efficacité maximale, deux techniques de déshydratation des boues ont été associées.
Une table d’égouttage et un filtre à bandes permettent d’obtenir des boues d’une siccité minimale de 20% autorisant leur évacuation en centre de compostage.

Privilégier le recyclage de la ressource

Pour son bon fonctionnement, le dispositif nécessite l’usage d’eau afin de lubrifier les bandes. Pour cela, et dans une démarche de développement durable, le SIAHVY a décidé de réutiliser l’eau traitée en sortie de station d’épuration, plutôt que de l’eau potable. Les eaux issues du processus de déshydratation sont, quant à elles, collectées dans un poste toutes eaux qui refoule les effluents en entrée de station pour leur traitement avant rejet.

La mise en route du combiné sera manuelle ou automatisée et une télésurveillance permettra de s’assurer du bon fonctionnement du système en dehors de la présence de l’exploitant (SUEZ).

Dampierre-en-Yvelines

MISE EN SERVICE : 2012
CAPACITÉ : 2000 EH
DÉBUT DU CHANTIER : 31 août 2010
MISE EN EAU : 23 novembre 2011

La station d’épuration de Dampierre-en-Yvelines est un équipement novateur et certifié.

La station d’épuration traite aujourd’hui les effluents des habitants de Dampierre-en-Yvelines et d’une partie de Saint-Forget. Elle accueillera à court terme ceux des habitants du bourg de Senlisse.

Le procédé mis en place, pionnier et économique en matière de gestion des ressources d’exploitation, est une filière à boues activées par traitement séquentiel combiné. La qualité de l’opération a été récompensée par le label ECOLIA 21 et par l’attestation de conformité au référentiel NF HQE.

Gometz-la-Ville
Optimisation de la filière boues

CAPACITÉ : 1 500 EH
DÉBUT DU CHANTIER : avril 2015
DURÉE DES TRAVAUX : 10 mois

L’actuelle station d’épuration de Gometz-la-Ville est constituée d’un process à boues activées d’une capacité de 1000 EH. Les nombreux dysfonctionnements de cet ouvrage vieillissant, transféré au SIAHVY en 2011, ont conduit à envisager la refonte totale des filières eau et boues.

Après une phase d’études et l’obtention des autorisations nécessaires au projet, les travaux de construction de la nouvelle station d’épuration ont débuté en avril 2015. La durée prévisionnelle des travaux est de 10 mois.

Le nouveau système de traitement sera une filière compacte à disques biologiques. La déshydratation des boues s’effectuera grâce à un silo à boues et une centrifugeuse. Une zone de rejet végétalisé (ZRV) constituée de radeaux flottants, d’une cressonnière et d’une zone humide, complétera les équipements. Elle permettra d’atténuer l’impact des rejets sur le milieu récepteur particulièrement sensible, la Salmouille, et sera aménagée de manière à développer la biodiversité du site.

Cernay-la-Ville

MISE EN SERVICE : 1986
CAPACITÉ : 2 000 EH

La station d’épuration de Cernay La Ville a été construite en 1986. Elle est de type boues activées à aération prolongée et a une capacité de 2 000 EH. Son rejet se fait dans le Rouillon de Cernay qui se jette dans le Ru des Vaux rejoignant l’Yvette.

Les boues de la STEP de Cernay la ville, sont déshydratées à environ 5 % sur table d'égouttage, puis stockées dans un silo (capacité 100 m3 environ). le traitement se fait par incinération à la STEP de la CAMY à Rosny sur Seine (78).

Il est a noté que depuis la rétrocession de la compétence assainissement par le commune de Cernay-la-ville, le SIAHVY a réalisé des travaux d’amélioration de la STEP :

  • la modification du canal d’entrée,
  • l’aménagement de l’exutoire,
  • l’équipement du silo à boue (agitateur immergé avec hélice de faible consommation électrique).

STEP La Verrière
Le-Mesnil-St-Denis

Gestion de l’exploitation de la station d’épuration

L’unité de traitement de 18 000 EH reçoit les eaux usées d’environ 90% des usagers de la commune du Mesnil-Saint-Denis et de l’ensemble des usagers de la commune de la Verrière (les effluents des 10% restants étant raccordés à la STEP du SIA de la Courance - Maurepas).

Les premiers équipements ont été construits dans les années 60. La STEP a fait l’objet de travaux de modernisation à la fin des années 90.

Au cours de l’année 2017, le SIAHVY a complété le dossier d’autorisation de la STEP en vue de l’obtention de son arrêté préfectoral et a travaillé en étroite collaboration avec VEOLIA, exploitant depuis plusieurs décennies, pour la mise en place de nouveaux équipements de métrologie (débitmètres, sondes de mesures…) et de nouvelles de modalités d’exploitation.

Surveillance des rejets des stations d'épuration

Le suivi des performances épuratoires fournit des données indispensables à l’optimisation du fonctionnement des ouvrages et permet d'intervenir en cas de dérive du traitement.

Objectifs

  • suivre une éventuelle détérioration qualitative des eaux brutes à l’entrée de la station afin d'ajuster les paramètres de pilotage du traitement des eaux (oxygénation, taux de boues dans les bassins, teneur en ammonium de l’eau…) pour rester conforme aux normes,
  • mesurer en continu la qualité de l’eau traitée afin de contrôler le rejet au milieu naturel.

Surveillance du système de traitement

L'ensemble des entrées et des sorties d'eaux usées de la station doivent faire l'objet des mesures prévues dans l'arrêté d'autorisation du système d'assainissement. Si la station d'épuration admet en traitement des effluents autres que des effluents d'eaux usées urbaines (matière de vidange, eaux de lavage des matières de curage, lixiviats...), ceux-ci doivent être pris en compte dans le calcul du rendement du système de traitement.

Surveillance du système de collecte
Surveillance des équipements

Les études

STEP Saint-Lambert-des-Bois - Info du 12/09/2017

La mise en place d’un système d’assainissement collectif au niveau du bourg de Saint-Lambert-des-Bois, dont les habitations disposent actuellement de systèmes d’assainissement non collectif, pour la majorité non conformes, a été envisagée dans le cadre du schéma directeur d’assainissement de la commune finalisé en 2003. Le principe d’une gestion collective de l’assainissement avec la création d’une station d’épuration propre au bourg a été privilégié en 2012 par la commune et le SIAHVY, en cohérence avec le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Seine-Normandie 2010 – 2015.

Dans le cadre de sa compétence principale assainissement, le SIAHVY a ainsi engagé une étude de faisabilité pour la construction d’une station d’épuration au niveau du bourg de Saint-Lambert-des-Bois. L’emplacement retenu pour l’implantation de l’ouvrage de traitement se situe route de la Chasse, au niveau des parcelles communales A535 et A536, en dehors des zones humides délimitées par des études pédologiques et botaniques et hors zone inondable (absence de Plan de prévention du risque d’inondation (PPRI) sur la commune de Saint-Lambert-des-Bois).

En 2015, le SIAHVY a confié la réalisation d’une mission de maîtrise d’œuvre au groupement SEGIC Ingénierie / ENTECH Ingénieurs Conseil. Les études d’avant-projet ont fixé la capacité épuratoire de la future unité de traitement à 700 EH. Après dépôt du dossier de déclaration au titre du Code de l’environnement, la Préfecture des Yvelines a fait part de sa non opposition au projet le 21/02/2017. Les études projet sont actuellement en cours.